Découvrez les îles San Blas du Panama

Il existe un endroit un peu particulier au Panama : le Guna Yala. C’est là que se trouvent les célèbres îles San Blas. Il y a environ 370 îles, dont 60 sont habitées. D’autre part, s’il y a une visite au Panama, c’est bel est bien les îles San Blas. Au centre de la communauté Kuna, on navigue d’île en île, à la rencontre de ces îles désertes ou de ces petits villages. Entre plages de sable blanc, petites îles de plusieurs kilomètres carrés, une eau de mer transparente.

L’accès au territoire est très limité

En fait, les Kunas (habitants des îles San Blas) qui protègent leurs îles. Cette confrérie indienne s’est peut-être réfugiée sur ces îles en raison du conflit. Depuis, il a perpétué sa tradition et conservé son habitat traditionnel, vierge, mais respectueux de l’environnement. Avec détermination, Kuna a acquis une forte autonomie par rapport au gouvernement panaméen. Aujourd’hui, entrer sur le territoire de Kuna, c’est comme traverser la frontière vers une nouvelle terre. Vous devez également payer une taxe d’entrée par personne et montrer votre passeport ! Cliquez sur costarica.marcovasco.fr pour plus d’informations.

Autres îles San Blas et piscines naturelles !

L’excursion d’une journée se poursuit pour visiter la piscine naturelle. En fait, il s’agit d’une ancienne île recouverte par la mer. Vous êtes maintenant au milieu de l’eau, mais sur un banc de sable de moins de 50 cm de profondeur. Un endroit idéal pour les étoiles de mer ! Avant de se diriger vers une autre île, profitez des eaux peu profondes. Vous pouvez acheter des produits fabriqués par Kuna. Cette visite au paradis vous ramène à une réalité effrayante : les maisons sont parfois presque au bord de l’eau. Nous pensons que les familles qui y vivent font de leur mieux pour les protéger. Le réchauffement climatique est la principale menace pour les îles San Blas

Un excellent moyen d’aller en Colombie ou de venir au Panama depuis la Colombie !

Vous ne le savez pas, mais la frontière entre le Panama et la Colombie est fermée. De plus, il n’y a aucun moyen. Au Panama, la dernière route se termine exactement à 100 kilomètres de la frontière colombienne, laissant place à une forêt dense, qui est une barrière naturelle. Alors, quand tu vas en Colombie, tu as deux solutions : le bateau ou l’avion (pas drôle ni écolo). Quitte à aller en Colombie, vaux mieux prendre le temps de visiter San Blas d’ailleurs. Il y a des circuits de 5 jours et 4 nuits, vous permettant de visiter des nombreuses îles.

Apprenez à connaître Santorin : île paradisiaque de Grèce
Pourquoi choisir Tenerife parmi toutes les îles des Canaries ?