Brexit : le passeport est-il obligatoire pour entrer au Royaume-Uni ?

À la suite du référendum réalisé au Royaume-Uni en 2016, la population britannique a voté en faveur de la sortie du pays de l’Union européenne (UE), ce qui a conduit à l’événement du Brexit. Initialement prévu pour la fin du mois de mars 2019, le retrait de l’Angleterre n’a été officialisé qu’en janvier 2020, entraînant des changements importants dans la façon dont les gens entrent dans la nation. En particulier, le passeport est devenu indispensable pour les personnes souhaitant rester dans ce pays qui n’applique plus le droit européen.

Présentation du passeport aux frontières : une obligation !

Le passeport sera obligatoire pour tous les voyageurs se rendant au Royaume-Uni à partir d’octobre 2021. En effet, cette formalité est une conséquence directe de l’entrée en vigueur de la loi sur l’immigration, mise en place suite au fait que le pays de Shakespeare est désormais un pays tiers à l’Union européenne. Les règles de libre circulation ne sont donc plus valables pour les destinations et les origines au Royaume-Uni, et toutes les procédures classiques d’entrée aux frontières sont rétablies. La présentation d’une simple carte d’identité nationale sera donc insuffisante pour un ressortissant européen ou suisse s’il souhaite rester dans le pays.

Il convient toutefois de noter qu’aucun visa n’est actuellement requis pour se rendre au Royaume-Uni pour une période maximale de 6 mois. En revanche, un séjour professionnel nécessitera automatiquement un visa, dont les modalités sont régies par les autorités britanniques.

Une mesure de sécurité justifiée !

Selon le ministère de l’Intérieur britannique, la mise en œuvre du passeport comme document obligatoire pour entrer au Royaume-Uni renforcera également la sécurité aux frontières. En outre, la présentation unique d’une carte d’identité constitue en soi une faille qui peut être rapidement exploitée par des individus désireux d’abuser du système en introduisant des faux.

Par ailleurs, l’exigence du passeport a été adoptée en même temps que les mesures frontalières liées à la pandémie COVID-19 pour marquer un renforcement des formalités d’échanges internationaux. Ainsi, les passagers doivent être vaccinés et posséder un passeport pour pouvoir franchir les frontières et voyager librement en Angleterre sans passer de test supplémentaire.

Des exceptions à la règle !

Le système d’immigration au Royaume-Uni s’appuiera désormais sur l’utilisation de données biométriques dans le cadre du Brexit, mais il comporte des exceptions comme les citoyens européens, irlandais ou suisses ayant un statut de résident. Ces derniers pourront utiliser leur carte d’identité jusqu’en décembre 2025, et les personnes disposant d’un permis de travailleur frontalier ou d’un permis familial du programme d’établissement de l’UE peuvent également entrer sans passeport.

Les astuces à essayer pour lutter contre les effets du décalage horaire
Est-il nécessaire de prendre une assurance voyage ?