Pourquoi partir en septembre est une bonne idée ?

Chaque année, un Français sur cinq choisit de partir en vacances au mois de septembre plutôt qu’en juillet ou en août, en plein été. Dans la plupart des cas, il s’agit de retraités, d’étudiants, de couples sans enfants, de travailleurs indépendants.

Le transport, le logement : des tarifs bas !

Partir en vacances au mois de septembre est une bonne initiative. En ce qui concerne les hôtels, les prix peuvent être réduits jusqu’à 20 ou 25 %. Pour ce qui est des frais de transport, les coûts des vols sont également en baisse. Ainsi, pour les personnes qui se rendent en Grèce au mois de septembre, le prix est en moyenne de 89 euros, contre 177 euros au mois d’août. De même, le prix moyen d’un voyage en Espagne au mois de septembre se situe à 42 euros, alors qu’il était de 103 euros au mois d’août. La facture est donc divisée par deux. En ce qui concerne le transport et l’hébergement, il est recommandé de faire une bonne comparaison. Par rapport au fait de choisir de partir en vacances au mois de septembre, il existe également des promotions dans tous les secteurs du tourisme.

Une météo plus clémente !

Une autre bonne raison de profiter des voyages au mois de septembre est la météo. En effet, ce vendredi 3 septembre, il fait 30°C à Rome, 26°C à Nice, 25°C à Barcelone, 30°C à Athènes, 29°C en Californie, 27°C à Rio de Janeiro. Le soleil est toujours là, mais il n’y a pas de vague de chaleur à l’horizon, comme ce fut le cas cet été. À la fin du mois de juin, la température en Colombie britannique, au Canada, était proche des 50°C. Au début du mois de juillet, Furnace Creek, dans la Vallée de la Mort, en Californie, a établi un record mondial de température, avec 54,4°C. Le mercredi 11 août, la température à Syracuse, en Sicile, était de 48,8 °C. Des vagues de chaleur historiques ont provoqué des incendies dévastateurs en Europe du Sud, en Californie, en Afrique du Nord et en Sibérie. On comprend donc tous ceux qui reportent à septembre leur congé pour profiter de la douceur du climat.

Moins de foule au mois de septembre !

Enfin, le dernier point positif de partir en vacances en septembre consiste à éviter les foules. Exit les plages bondées, les longues files d’attente, les embouteillages sur la route et les gens qui vont et viennent pour essayer de s’arrêter. De plus, dans le contexte de la pandémie de Covid-19, rester sur place est plus raisonnable car cela permet d’éviter les foules, ce qui réduit le risque de transmission du virus. 

Les astuces à essayer pour lutter contre les effets du décalage horaire
Est-il nécessaire de prendre une assurance voyage ?